Quand le combat en vaut la chandelle

Vous vous souvenez de petite S. et de ses débuts difficiles. Elle était née prématurée et avais des soucis, des soucis que j’ai parfois trouvé insurmontables mais pour lesquels j’ai continué à me battre et pour lesquels je me bat encore.Presque 2 ans après la découverte de son allergie alimentaire en plus de sa prématurité et de sa fente vélaire, pour laquelle elle a été opérée le 13 novembre 2015, ce jour qui a marqué les esprits surement à tout jamais. (Ce jour où j’ai cru mourir après avoir laisser ma fille a l’hôpital après son opération parce que je prenais les transports en commun et me retrouvais ainsi sur les lieux des attentats si je n’avais pas entendu 2 mn des jeunes parler de ses attentats. ) Miss S pèse 11 kilos et mesure 87 cm. Pour beaucoup d’entre vous cela n’est pas grand chose elle grandi et grossi comme un enfant de son âge mais pour moi ceci est une victoire.

Une victoire sur la vie, elle pèse et mesure ce qu’un enfant de son âge (bientôt 28 mois) devrait mesurer. Elle reviens de loin elle qui pesait que 4kg040 et mesurait que 60 cm à 7 mois. Nous avons prouvé qu’avec de la volonté et un combat de chaque instant, les choses pouvaient changer et tendre à s’améliorer.

Aujourd’hui elle a toujours un retard psychomoteur, elle ne sais assise qu’à 18 mois, n’a marché à 4 pattes qu’a 26 mois et ne marche que depuis bientôt 3 semaines. Elle ne parle pas et nous continuons à nous battre. Nous voyons le kiné 2 fois par semaine. Nous allons pour les suivis a necker. Nous nous battons et nous vaincrons.

Une chose est sure elle comprend parfaitement, alors ce retard, n’est plus grand chose. Même si j’ai toujours aussi peur parce que nous attendons des résultats d’examen très important pour la suite, je sais que Miss S. n’est plus en danger et pourra vivre comme toute petite fille normale, elle aura simplement eu des débuts difficiles.

Je me suis battue je n’ai jamais baissé les bras, je n’ai pas forcément écouté tout ce que le corps médical, parfois, souvent écouté mon instinct de maman, et ça paie. Ne jamais avoir peur de son instinct, il faut lui faire confiance même si les choses sont difficiles. Prendre malgré tout ce qu’il y a à prendre auprès du corps médical et on s’en sort. Toujours se battre contre les administrations. Toujours rester forte ne jamais baisser les bras. Pleurer parfois mais ne jamais partir. Voilà ce que j’ai fait et ce que je continue à faire.

Mes enfants ma vie, rien ne le changera et rien ne me changera, je continuerais à me battre quoiqu’il arrive. La plus belle victoire étant cette revanche sur la vie qu’il nous montre à chaque instant.

Aujourd’hui miss S. va bien et pète la forme

14340061_10209420463601281_1334703994_o

 

Si vous souhaitez relire son histoire elle est

n’oubliez pas de commenter les article sur le blog

cela le fait vivre et me permet de voir que vous lisez 🙂

à Bientôt

 

3 thoughts on “Quand le combat en vaut la chandelle

  1. J’en connais aussi un rayon avec Bigorneau
    ou l’on m’a gentiment fait comprendre que je cherchais ce qu’il n’y avait pas à chercher !
    à force de persévérer on y arrive

    bravo ma puce !!!

  2. Ici num 4 grande prématuré venu au monde a 24 semaine à un retard de croissance statut pondéral elle a aujourd’hui 9ans9mois mais c os non que 6 ans elle souffrait d’une anorexie ++ après 3 semaine de vacances en Alsace chez une famille vacances elle nous a épaté car l’appétit et revenus une grande victoire pour nous pour d’ autres ils me disent oui mais elle aurait du toujours manger eux ne comprennent pas. Pour nous se sont des grandes étapes et nous en sommes fière de nos bb alors félicitation à Miss s et continuer à vous battre

  3. Bonjour. C’est une belle victoire surtout bonne continuation. Je me dit que chaque enfant évolue à son rythme du moment que la santé est présente c’est le plus important

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *