Petite S.

C’est l’histoire de petite S. Notre petite 4eme. Elle était prévue pour le 03 juillet 2014
Maman était en super forme, elle travaillait a la maison car elle est assistante maternelle avait donc du temps pour se reposer l’après midi lors de la sieste des enfants. Mais un samedi celle ci se leva avec une étrange sensation, elle avait la poche des eaux percée. Elle a tenu une semaine puis petite S. a voulu venir. Nous étions alors a 34SA de grossesse. Petite S. avait 7 semaines d’avance. Les projets de naissance était donc définitivement oubliés car petite S allait naître prématurément.

Elle est donc née après 2h30 de travail pour maman le 18 mai 2014 a 16h29. Elle pesait 2kg190 et 47cm, un bon gabarit pour son terme. Elle n’a eu l’aide respiratoire même pas 48h, elle est née un dimanche le mardi elle respirait seule, le jeudi elle passait du service de réa néonat à la néonat. Elle y passera 3 semaines. 3 longues semaines interminables rythmées par les aller retour de maman, parfois papa et encore plus rarement les soeurs. Deux semaines après sa naissance miss S. n’arrivait pas à téter elle faisait un bruit d’enfer, maman ne trouvait pas cela normal elle a donc insisté pour qu’enfin le pédiatre l’examine (enfin examine sa bouche exactement) et là le verdict est tombé, miss S. est atteinte d’une fente vélaire. mais la néonat ni même l’hôpital n’est qualifié pour traiter ce genre de pathologie, nous sommes transféré à Robert Debré à Paris, hôpital pour enfant, pour un séjour de 3 jours afin que des examens soit fait. Puis retour en néonat dans notre hôpital, nous y resteront encore 15 jours avant que miss S. arrive enfin à manger et que l’on puisse en sortir définitivement.

Le 19 juin 2014, 1 mois et 1 jour après sa naissance nous rentrons enfin à la maison, où bébé prendra son propre rythme en virant un biberon et en espaçant ses prises, ce qui améliorera son RGO (Reflux gastro-oesophagien) jusqu’à l’éliminer complètement au passage à 4 repas par jour et aux nuits faites complètement, cela un mois après sa sortie.

Mais bébé ne grossis que très peu, 200g par mois, au début nous lui laissons le temps il faut le temps qu’elle récupère, naître trop top n’aide pas à partir sur de bonnes bases. Les mois se passent, maman intègre aux biberons quelque cuillères de légumes bébé prend presque 300g mais ce n’est pas suffisant. Puis début décembre bébé fait une bronchiolite, qui nous mènera à l’hôpital.

Durant son hospitalisation, maman se bat avec les médecins qui veulent vacciner absolument Miss S. Maman est obligée de prouver aux médecins par A + B que tout les vaccins ne sont pas O BLI GA TOI RE mais que seul le DTP l’est que de plus, la première injection de la primo vaccination de celui ci dois être faite avant les 18 mois de bébé, nous avons donc bien le temps. Mais cela n’est pas le seul combat de maman, elle se bat aussi pour qu’une simple prise de sang et un simple test cutané soit fait pour dépister une éventuelle allergie aux PLV (protéines de lait de vache) le médecin dis que les allergies n’existent pas chez les bébés. une semaine nous avons perdu une semaine parce que le médecin ne voulait pas écouter. Puis une nouvelle semaine commence, on change de médecin et là oh miracle celui ci la change de lait directement on passe a un lait sans plv (enfin il en reste quand même 12%) mais peu importe bébé prend 50g en 24h première fois que cela arrive le lendemain nous sortons enfin, avec des petits patchs coller dans le dos de bébé. Nous reviendrons fin de semaine pour la lecture et là : Oh oh oh test cutané PO SI TIF

bébé est ALLERGIQUE AUX PROTEINES DE LAIT DE VACHE. Nous sommes le 26 décembre 2014 et bébé est officiellement APLV noté sur le carnet de santé, un 100% auprès de la sécurité sociale est demandé pour al prise en charge. à ce moment là bébé avais arrêté de grandir et de grossir, elle avait pris du retard supplémentaire à celui causé par sa prématurité. Elle faisait 60 cm pour 4kg040.

Aujourd’hui nous sommes le 12 avril 2015 soit 3 mois 1/2 après miss S. mesure 67 cm et pèse entre 6kg300 et 6kg500. Elle a donc pris 7 cm et 2kg460 environ depuis cette découverte.

Miss S. récupère son retard. et cela grâce à l’obstination de maman.

Tout cela pour dire que nous avons toute un instinct maternelle, il ne faut pas hésiter à l’écouter, il est rare que l’on se trompe. Aujourd’hui si j’avais écouté ce médecin à l’hôpital, mon bébé aurait eu tout les vaccins que l’on préconise pour son âge dont certains aurait été à conséquence vu qu’il contienne du lactose (une des nombreuses protéines du lait de vache). Elle aurait encore aujourd’hui sûrement un lait normal ou une solution énergétique prescrite dans les cas de mal-absorption et son allergie n’aurait toujours pas été détecté. J’ai été menacé par se medecin de maltraiter ma puce en ne la nourrissant pas, j’ai été très clairement menacé d’être dénoncé à la DDASS. On m’a prié de quitter la chambre de ma fille et de leur laisser la responsabilité de s’en occuper ce que j’ai refusé. Que serait devenu ma fille si j’avais accepté tout ce que me disait ce médecin. Qui me dis qu’aujourd’hui elle ne serait pas dans un plus pire état ?

A toutes celles et ceux qui me lisent n’oubliez pas de toujours vous battre pour vos enfants, et surtout toujours faire entendre vos intuitions et vos sentiments….

One thought on “Petite S.

  1. Etoui ma puce de 10 mois est aussi aplv mais ça a mis du temps au bout de la seconde oesophagites et peu de prise de poids que le pédiatre à enfin proposer une prise de sang …nous venons de faire la seconde pour voir si le taux à bouger… j’espère dans le bon sens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *